François Calay

Fuir la zone contaminée

Jamais je n'aurais pensé qu'un jour je serais amené à écrire une telle page. Revenez d'ici une quinzaine de jours, elle sera achevée.

Comment réagir face à une explosion nucléaire ?

Scénario pour une "petite" bombe de cinq fois la puissance d'Hiroshima :

Lorsque l'explosion se déclenche, ne la regardez pas : si vous la regardez, vous allez devenir aveugle, soit temporairement, soit de façon permanente. Ouvrez la bouche, pour que les tympans n'éclatent pas sous la pression.
Vous avez entre 10 et 20 minutes pour vous sauver avant qu'une quantité mortelle de radiation ne retombe du champignon nucléaire qui s'élève.
Durant ces 10 à 20 minutes il s' éloigner de deux kilomètres au minimum du lieu de l'explosion.
Après 24 heures, la radiation mortelle est portée par les vents dominants, et le nuage de radiations s'installe sur une zône de 25 à 30 km.

Ce qu'il faut donc faire en cas d'attaque, c'est fuir très loin si on le peut.

Mais comme on l'a vu lors de la catastrophe Fukushima, il y a tellement de monde sur les routes, les embouteillages sont tels, qu'en réalité, on sait que ce n'est pas une option facile sur le terrain.

Lors de votre fuite, il faut essayer de se diriger en travers du vent (perpendiculairement), et de s'éloigner du lieu de l'explosion en allant vers les zônes où les bâtiments sont le moins détruits.
Durant la fuite, il faut garder au maximum la peau, la bouche, et le nez couverts.
Enfin, vous devez vous faire décontaminer dès que possible : enlever tous vos vêtements et vous doucher.
Ensuite vous devez rester dans un abri pendant 48 à 72 heures minimum, avec l'espoir fixé sur votre petite radio sans piles, qui vous informera de la situation et de la possibilité de sortir, car les retombées radioactives perdent 50 % de leur dangerosité au bout d'une heure et même 80 % au bout de 24 heures.

Si vous ne pouvez pas fuir, il faut vous réfugier immédiatement dans un abri.
Un abri dans une zone urbaine signifie que vous devez être dans un sous-sol aussi profond que possible, mais certains scientifiques parlent également d'une protection temporaire en hauteur, à partir du dixième étage.

---------------------------------------------------

 


Tous droits réservés - © F. CALAY 2004-2022 - compteur statistique :