François Calay

Prise de distance ... et si les surdoués hp n'existaient pas ?

Lénine et moiChaque année se présentent de nouvelles découvertes et des chemins de compréhension sur le sujet de la douance et des profils atypiques.
Dans les premiers écrits sur le sujet (voir la bibliographie des débuts 2000), on ne différenciait rien.
Puis, timidement, est apparue la classification en séquentiels auditifs et visuels globaux. J’ai d’ailleurs été diagnostiqué ultra HP visuel-global, ce qui constituait la pire des inadaptations sociales à l’époque.

Dix ans plus tard, on fait de grandes études sur d’autres concepts, dont par exemple la différenciation en HPI et HPE.
Puis apparaissent les HPI-A et les HPI-C, etc. etc.
D’ici quelques années, il y aura encore d'autres particularités , on aura peut-être des HP CBR, des ZZR, et des VFR, suivant la moto qu’ils utilisent ;-)

Le danger du chercheur en ce domaine, c’est de partir de ses caractéristiques propres et de quelques observations plus ou moins collectives, et d’en faire une théorie que lui, puis d’autres, étendent à un groupe très indéfini.
Dans cette théorie, certains se reconnaîtront et d’autres pas, mais peu importe finalement, tout cela est valorisant voire lucratif.
Car dans le monde HP, tout se paie cher : les consultations, les conseils, les réunions, les sorties, les activités, ...
On est loin du domaine d'entraide associatif et gratuit comme par exemple celui des Alcooliques Anonymes !

Plus le temps passe, moins je crois à toutes ces classifications.
C’est vrai qu’il me fut agréable, il y a une dizaine d’années, de me rendre compte que je n’étais pas seul au monde à avoir un système de pensées différent, et de savoir que d’autres qui me ressemblent se sentent eux aussi inadaptés au monde tel qu’il est construit.
Il est bien rassurant de s’entendre définir comme ”doué”, „hyper doué”, „haut potentiel”, et ce, de manière officielle, par des personnes éminentes en psychologie. C’est tellement agréable lorsqu’on a passé des décades avec le ressenti d’être inadapté, artiste, borderline, excessif et hypersensible.

Ainsi, avoir entendu que je fais partie de 5% de privilégiés plus subtils que les autres, ça m'a fait plaisir ... même si ce fut parfois difficile à admettre, vu toutes les difficultés d’intégration et de compréhension que j’avais connues par rapport à la société. Je me suis souvent demandé en quoi consiste ce privilège, qui ressemble à un cauchemar.

Tout cela fut rassurant, mais n’a pas beaucoup de signification ni d’essence profonde.

Avec le temps, je prends donc distance par rapport à tous ces concepts et je vis maintenant sans y faire référence.
Je ressens cela d’une part comme un grand marketing, et d’autre part je suis de plus en plus persuadé, que ce ne sont que des mots mis sur des réalités bien plus complexes.

J’apprécie plutôt l’utilisation de certaines techniques genre PNL, qui me permettent de comprendre le fonctionnement des gens et de m’intégrer beaucoup mieux dans la société qui m’apparaît principalement normopensante et fonctionnaire.

Et donc maintenant, j’accepte que tout cela me dépasse, je rentre dans l’humilité, je m’efface.
De là à effacer mes pages bien incomplètes et peu professionnelles sur le sujet, non. Si cela peut aider l’un ou l’autre, elles ont toute leur signification.

pont

----------------------------------------------
"Le succès, ça rend modeste quand t'es pas trop con. Et grâce à lui, tu rencontres des tas de sourdoués qui n'y accèdent jamais."
Coluche

Tous droits réservés - © F. CALAY 2004-2018 - compteur statistique :