François Calay

Kayak ... au fil de l'eau

kayak lesseLe kayak puise ses origines chez les Inuits qui utilisaient ce moyen de locomotion pour la pêche et la chasse. Les kayaks traditionnels étaient constitués d’une armature en bois recouverte de peaux tendues et rendues étanches par de la graisse.
(Les Indiens d'Amérique, sont à l'origine, eux, du canoë).

Actuellement, nous disposons de kayaks
- rigides : en fibre de verre, polyéthylène, résines diverses ...
- gonflables : PVC souple ...
- de toutes dimensions, entre 3 et 5 mètres pour un monoplace ...
- de toutes formes ...
- de tous poids, entre 9 et 27 kg pour un monoplace ...

Le kayak est à l'aise dans tous les milieux aquatiques : rivières, lac, mer.
Suivant l'utilisation, l'embarcation sera plus ou moins longue et effilée, et disposera de certains équipements intéressants ou indispensables : jupe de fermeture, gouvernail, dérive, caissons étanches de rangement, cale-genoux réglables, et même ... voile !

A toutes les périodes de ma vie, j'ai navigué en kayak. Je suis fasciné par cet engin, qui est un véritable prolongement de mes membres et me permet d'avancer à hauteur de l'eau, d'être en communion avec la rivière ou les lacs, d'approcher des zones inaccessibles de nature sauvage.

Etant jeune, j'ai effectué à diverses reprises la ludique descente de la Lesse (Houyet-Anseremme), mais la rivière a réellement commencé à me fasciner vers l'âge de 17 ans, lors d'une descente de la Lesse moyenne (Lessive-Houyet).
Par la suite, j'ai découvert la Meuse, l'Ourthe, l'Amblève, la mer, les lacs, puis les rivières à l'étranger (descente de la Moldau), etc.

Défiant mes incapacités physiques, j'ai profité de beaucoup d'occasions pour naviguer, que ce soit en Belgique ou à l'étranger, été ou hiver, pour autant que la température soit supérieure à 8°C. Le kayak a toujours été pour moi un instrument de détente et de contemplation, pas un engin sportif.

J'ai revendu mon dernier kayak au printemps 2012, il me reste un canoe biplace ... on a l'âge de ses artères, et quand elles sont endommagées, c'est pire ...

------------------------------------------------

Voici quelques endroits photographiés au fil de l'eau.

De Poel - Wormer / Pays-Bas

kayak wormer


Barrage de Nisramont / Belgique

kayak nisramont


Lac de la Haute Sûre / Grand Duché de Luxembourg

kayak haute sure


Plan d'eau de Eisden / Pays-Bas

kayak eisden


L'Ourthe en automne / Belgique

kayak sur l'Ourthe


Lac de Longemer / France

kayak longemer


La Meuse, écluse d'Hastière / Belgique

kayak hastière


De Weerribben Nationaal Park / Pays-Bas

weerribben


Rurstausee / Allemagne

rurstausee


"Si on renverse «canoë», ça donne «ëonac». Par contre, quand on renverse «kayak», ça reste «kayak». Mais de toutes façons, on tombe dans l'eau."
Philippe Geluck

Tous droits réservés - © F. CALAY 2004-2017 - compteur statistique :