François Calay

Le syndrome de stress post traumatique

Médicalement, cela s'appelle le SSPT (ou SPT) ... et depuis quelques années seulement, cela se soigne.

fosseLe Syndrome de Stress Post Traumatique désigne une réaction psychologique à un événement traumatique au cours duquel les deux critères suivants étaient présents :
1. la personne a été exposée, témoin ou confrontée à un ou des événements qui ont impliqués la mort ou menace de mort, ou de blessures graves ou une menace à son intégrité physique ou à celle d'autrui;
2. la réaction de la personne impliquait une peur intense, de la détresse ou de l'horreur.

Ce n'est que depuis quelques années que l'on entend parler du SSPT, mais on sait que ce trouble est connu depuis l'Antiquité grecque et a été désigné de bien des façons, surtout en ce qui concerne son aspect lié aux combats militaires.
Il s'est appelé entre autres : "trouble affectif du soldat", "névrose de guerre", etc.

Ce n'est qu'en1980, qu'il a été appelé «syndrome de stress post-traumatique» et que cette dénomination s'est étendue aux drames vécus par les civils.

Le syndrome de stress post-traumatique peut être perçu comme une réaction normale de l'être humain.
Après une expérience traumatique, certaines personnes peuvent éprouver des problèmes importants qui ne les affectaient pas avant l'événement.
Dans la majorité des cas, les symptômes s'estompent ou disparaissent au bout de quelques mois, surtout lorsque le sujet bénéficie du soutien de membres de sa famille et d'amis bienveillants.
Dans les autres cas, malgré tout nombreux, les symptômes ne semblent pas se résorber rapidement.
En fait, ils ont parfois des répercussions indésirables sur la vie de l'individu, jusqu'à la fin de ses jours.
De plus, il n'est pas rare que l'intensité des symptômes varie au fil du temps.

Ainsi, certains sujets connaissent de longues périodes de répit, mais font une rechute lorsqu'ils sont confrontés à un autre événement stressant de la vie.

Les symptômes sont décrits en détail dans la page 'symptômes associés'.

----------------------------------------------------------

«L’homme est incapable d’affronter des événements catastrophiques et de leur survivre, s’il est privé d’un sentiment que quelqu’un s’intéresse à lui.»
Bruno Bettleheim


Tous droits réservés - © F. CALAY 2004-2017 - compteur statistique :