François Calay

Monographie (effets secondaires) d'un médicament ...

médicamentsOn trouve de tout sur internet, et j'ai eu l'occasion de 'tomber sur' la monographie d'un médicament -, le Nxxxxxxxx, qui m'avait été prescrit dans le cadre de mes douleurs neuropathiques. (monographie = le descriptif pour médecins)

Voici la liste des effets secondaires de cette boite de comprimés (recopiée telle qu'elle, ce n'est pas une blague), c'est effarant :

--------------------------------------
Organisme entier – fréquentes : asthénie, malaise, œdème facial; peu fréquentes : allergie, œdème généralisé, perte de poids, frissons; rares : sensations étranges, lassitude, intolérance à l’alcool et sensation de gueule de bois.

Système cardiovasculaire – fréquentes : hypertension; peu fréquentes : hypotension, angine de
poitrine, troubles vasculaires périphériques, palpitations, tachycardie, migraine, souffle; rares :
fibrillation auriculaire, insuffisance cardiaque, thrombophlébite, thrombophlébite profonde,
infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, thrombose pulmonaire, extrasystoles
ventriculaires, bradycardie, extrasystoles auriculaires, frottement péricardique, bloc cardiaque,
embolie pulmonaire, hyperlipidémie, hypercholestérolémie, épanchement péricardique et
péricardite.

Appareil digestif – fréquentes : anorexie, flatulence, gingivite; peu fréquentes : glossite,
hémorragie gingivale, soif, stomatite, ptyalisme, gastroentérite, hémorroïdes, selles sanguinolentes,
incontinence fécale, hépatomégalie; rares : dysphagie, éructations, pancréatite, ulcère
gastroduodénal, colite, aphtes buccaux, coloration dentaire, perlèche, hypertrophie des glandes
salivaires, hémorragie labiale, œsophagite, hernie hiatale, hématémèse, proctite, syndrome du
côlon irritable, hémorragie rectale et spasmes œsophagiens.

Système endocrinien – rares : hyperthyroïdie, hypothyroïdie, goitre, hypoestrogénie, insuffisance
ovarienne, épididymite, enflure des testicules et apparence cushingoïde.

Systèmes hématopoïétique et lymphatique – fréquentes : purpura, le plus souvent décrit comme
des ecchymoses dues à un trauma; peu fréquentes : anémie, thrombocytopénie, lymphadénopathie;
rares : augmentation du nombre de leucocytes, lymphocytose, lymphome non hodgkinien et
prolongation du temps de saignement.

Appareil locomoteur – fréquentes : arthralgie; peu fréquentes : tendinite, arthrite, raideur
articulaire, enflure articulaire, signe de Romberg; rares : syndrome de Tietze (douleurs des
articulations costales et sternales), ostéoporose, bursite et contracture.

Système nerveux – fréquentes : vertiges, hyperkinésie, paresthésie, diminution ou abolition des
réflexes, augmentation des réflexes, anxiété, hostilité; peu fréquentes : tumeurs du SNC, syncope,
rêves anormaux, aphasie, hypoesthésie, hémorragie intracrânienne, hypotonie, dysesthésie, parésie,
dystonie, hémiplégie, paralysie faciale, stupeur, dysfonctionnement cérébelleux, signe de Babinski,
diminution de la sensibilité posturale, hématome sous-dural, apathie, hallucinations, baisse ou perte
de la libido, agitation, paranoïa, dépersonnalisation, euphorie, sensation d’ivresse, impression
d’avoir pris un stupéfiant, tentative de suicide, psychose; rares : choréoathétose, dyskinésie
orofaciale, encéphalopathie, paralysie nerveuse, troubles de la personnalité, augmentation de la
libido, comportement amorti, apraxie, trouble de la motricité fine, méningisme, myoclonie locale,
hyperesthésie, hypokinésie, manie, névrose, hystérie, réaction antisociale et suicide.

Appareil respiratoire – fréquentes : pneumonie; peu fréquentes : épistaxis, dyspnée, apnée;
rares : mucosite, pneumonie par aspiration, hyperventilation, hoquet, laryngite, obstruction nasale,
ronflement, bronchospasme, hypoventilation et œdème pulmonaire.

Peau et annexes cutanées – peu fréquentes : alopécie, eczéma, sécheresse de la peau, diaphorèse,
urticaire, hirsutisme, séborrhée, kyste, herpès; rares : zona, coloration anormale de la peau,
papules, réaction de photosensibilisation, ulcère à la jambe, séborrhée du cuir chevelu, psoriasis,
desquamation, macération, nodules cutanés et sous-cutanés, mélanose, nécrose cutanée et enflure
localisée.

Appareil génito-urinaire – peu fréquentes : hématurie, dysurie, pollakiurie, cystite, rétention
urinaire, incontinence urinaire, hémorragie vaginale, aménorrhée, dysménorrhée, ménorragie,
cancer du sein, frigidité, troubles de l’éjaculation; rares : douleur rénale, leucorrhée, prurit génital,
calcul rénal, insuffisance rénale aiguë, anurie, glycosurie, syndrome néphrotique, nycturie, pyurie,
urgence mictionnelle, douleur vaginale, douleur aux seins et douleur aux testicules.

Organes sensoriels – fréquentes : troubles de la vue; peu fréquentes : cataracte, conjonctivite,
sécheresse oculaire, douleur oculaire, déficit du champ visuel, photophobie, ptosis unilatéral ou
bilatéral, hémorragie oculaire, orgelet, perte de l’ouïe, otalgie, acouphène, otite interne, otite,
agueusie, dysgueusie, nystagmus, sensation de pression dans l’oreille; rares : démangeaison
oculaire, troubles de l’accommodation, perforation du tympan, sensibilité au bruit, troubles de la
focalisation, larmoiement, rétinopathie, glaucome, iritis, troubles de la cornée, dysfonctionnement
lacrymal, dégénérescence oculaire, cécité, dégénérescence rétinienne, myosis, choriorétinite,
strabisme, dysfonctionnement de la trompe d’Eustache, labyrinthite, otite externe et troubles
olfactifs.

--------------------------------------

sans commentaires ... j'espère qu'ils n'ont rien oublié ... ;)

Tous droits réservés - © F. CALAY 2004-2017 - compteur statistique :